Forum Vitae 2021

Forum Vitae, le forum des rencontres entre élèves et entreprises.

 

L'édition 2021 a lieu du 2 au 5 novembre. Nous vous attendons nombreux et nombreuses !

N'hésitez pas à faire un tour sur nos réseaux sociaux !

Thème 5 : Les Low Techs : un nouveau secteur, de nouveaux métiers 

Amphi Tisserand

17h-18h30

Les technologies – numériques, industrielles et autres – prennent aujourd’hui une place considérable dans nos rapports sociaux et nos modes de consommation. Elles sont au cœur de la formation d’ingénieur AgroParisTech.
Pourtant, elles posent de nombreux problèmes : matériaux et sources d’énergies finis, obsolescence, complexité et difficulté d’accès, éthique… comment faire face à ces problèmes ? Et comment reprendre la main sur le développement ultra rapide de ces nouvelles technologies ?
Parmi les réponses possibles existe celle des low techs : des outils et procédés à basse consommation d’énergie, utilisant des matériaux renouvelables ou recyclés, open source et reproductibles par tous.tes. Ils permettent de faire un compromis entre inventivité et recherche de simplicité. Le Low Tech Lab les décrit avec trois adjectifs : utile, accessible et durable. Cela peut aller du classique four solaire à un biodigesteur dynamique, en passant par les cosmétiques fait maison.
Aujourd’hui, les low techs se développent à travers de la recherche-action, parfois financée par des appels à projets d’organismes publics ; des start-ups ; du conseil spécialisé qui aide les entreprise à intégrer ces nouveaux aspects ; des formations ; des débats ; des associations….
C’est pour mieux connaître toutes ces initiatives que j’ai décidé d’organiser cette table ronde. Des intervenant.es aux parcours et aux métiers variés lèveront le voile sur ce secteur émergent. De quoi est constituée une formation aux low techs destinée à des employé.es ou à des étudiant.es ? Quelles sont les compétences utiles pour travailler dans les low techs ? A quoi ressemble la R&D en version low techs ? Si vous aussi êtes curieux.ses de ces témoignages et de ce nouveau champ scientifique, je vous invite à participer le 2 novembre de 17h à 18h30.

(Oui, je dis bien participer. Le but est aussi que vous posiez VOS questions !)

Pour cette table ronde, nous aurons le plaisir d’accueillir :

Thomas Desaunay

Ingénieur et docteur en sciences des matériaux, ses recherches dans les technologies environnementales de haute complexité l'ont amené à questionner le lien entre complexité et durabilité des systèmes. Depuis, il mène des projets de recherche, de formation et de vulgarisation sur les low-techs, est co-auteur de la note "Vers des technologies sobres et résilientes - Pourquoi et comment développer l'innovation low-tech ?" à la Fabrique écologique. Depuis 2020, il travaille au projet ORFEE au Campus de la Transition financé par l'ADEME et qui vise à expérimenter les low-techs à l'échelle d'un écolieu et à accélérer leur essaimage. Il anime formations et ateliers low-techs auprès d'écolieux, de grandes écoles ou encore d'ONGs.

Florence Drouet

Ingénieure en Optique et en traitement d’image, Florence a travaillé dans une entreprise de contrôle industriel et dans des startups dans le domaine médical. Elle a bifurqué récemment pour exercer une activité plus en phase avec la transition. Actuellement bénévole au Campus de la Transition, elle s’intéresse tout particulièrement au rôle de l’ingénieur.e dans la société, aux méthodes pour adopter des modes de vies plus résilients ainsi qu’au travail artisanal du bois. Au campus, elle travaille sur les low-tech, à la fois pour un déploiement concret sur le site puis en vue de développer des formations.

Lucie Devoille

Diplômée de design, elle est convaincue des potentialités de ce domaine pour transformer les pratiques de consommation. Elle fonde Minji: une entreprise qui cherche à repenser le monde de la cuisine et de la consommation. Elle a réalisé plusieurs projets, notamment des objets inspirés de savoirs-faire traditionnels vanniers, technique de tressage artisanal d'osier, dont la fabrication se fait en circuit court. Elle développe aussi des projets artistiques.

Les Trimardeurs

Entreprise fondée par trois architectes de Nancy, dont les projets réunissent une volonté de réinventer les objets d’architecture urbaine et éphémère, un travail de matériaux locaux voire réutilisés, le tout dans une démarche participative incluant des consultations citoyennes et des ateliers participatifs. Leurs projets vont du mobilier de maison aux œuvres d’arts pour des salons d’architecture, en passant par de la micro architecture urbaine et éphémère - comme des refuges ou tiny houses.

Chloé Deschamps

Diplômée d'Agro Paris-Tech et sensible aux enjeux de la transition écologique et sociale, Chloé s'oriente vers Goodwill-Management qui accompagne les entreprises dans leur stratégie RSE. Dans le cadre de ses activités, elle conseille notamment les entreprises dans leurs stratégies environnementales et de résilience en y intégrant des solutions et technologies low-tech. Elle a notamment contribué au projet financé par Ademe Ile de France sur l'innovation systémique via les low-techs.